Cultiver des poires: Le guide complet pour planter, entretenir et récolter les poires

Il y a juste quelque chose à propos des arbres fruitiers qui semble presque d'un autre monde. Les fruits que j'achète à l'épicerie n'ont jamais l'air aussi délicieux que la pomme rouge vif que je cueille dans le verger local. L'expérience de manger des poires fraîchement cueillies est la même. Ils ont rarement aussi bon goût lorsqu'ils sont achetés en magasin, mais hors de l'arbre? La saveur est incroyable.

Je peux faire la comparaison avec certitude parce que mon grand-père a un poirier dans son arrière-cour et qu'il existe depuis aussi longtemps que je me souvienne. Il est incroyablement fier de cet arbre.

Bien qu'il semble toujours faire la guerre aux écureuils affamés à dents douces, l'arbre est resté un incontournable dans la cour pendant des années et continue de porter des fruits savoureux. Je ne crois pas qu'il y ait un autre arbre fruitier à proximité, donc la variété doit être auto-pollinisatrice, ce qui est chanceux car peu de variétés de poiriers le sont. L'arbre est grand mais parvient à s'intégrer parfaitement dans l'espace de jardin compact.

Je n'aime même pas les poires, mais chaque fois que l'on me donne un sac de mon grand-père, je parviens à profiter de chaque bouchée.

Les poires sont un fruit unique en ce qu'elles sont suffisamment robustes pour survivre dans de nombreux climats, ce qui est l'une des raisons pour lesquelles je recommande fortement de cultiver des poires si vous avez de la place. Une autre raison est qu'ils peuvent tolérer des espaces restreints. Si vous manquez de place, il existe également plusieurs variétés de nains. Les poiriers sont relativement peu d'entretien et ont moins de problèmes de ravageurs et de maladies que les autres arbres fruitiers.

Variétés de poire

Avec quelques milliers de variétés de poires, il est impossible de toutes les énumérer. Si vous envisagez de cultiver des poires dans votre jardin, gardez à l'esprit qu'il existe des variétés standard, semi-naines et naines. Les variétés naines sont idéales pour les petites propriétés ou pour la culture en conteneurs.

Il existe également des poiriers fruitiers et non fruitiers. Les arbres fruitiers portent évidemment des fruits, tandis que les types non fruitiers sont cultivés pour leur feuillage. Nous allons nous concentrer sur le type portant des fruits, ici. Il existe trois principales variétés de poiriers fruitiers qui incluent les poires européennes, asiatiques et hybrides.

Poires européennes

Les poires européennes ( Pyrus communis) sont celles que vous voyez couramment vendues dans les supermarchés. Ils sont savoureux, mais l'inconvénient est qu'ils ne sont pas très résistants aux maladies. Ils ont une croissance verticale et sont beaux dans le jardin, surtout lorsqu'ils fleurissent au printemps avec des fleurs roses ou blanches. Les variétés standard mesurent 40 pieds de haut. Les types courants incluent Bartlett, Anjou, Bosc, Colette, Moonglow et Sunrise.

Poires asiatiques

Les poires asiatiques ( Pyrus pyrifolia ) ont une chair plus dure et une forme légèrement différente de celle des types européens. Ils sont également connus sous le nom de poires aux pommes ou poires chinoises. De nombreux types atteignent environ 15 pieds de haut et la plupart sont partiellement autofertiles. Ils fleurissent plus tôt mais ne mûrissent pas de l'arbre comme le font les poires européennes. Les variétés incluent Olympic, Hosui, Peggy, Moonglow, Korean Giant et Maxie.

Poires hybrides

Les poires hybrides ( Pyrus communis x) sont un mélange des deux variétés mentionnées ci-dessus et sont meilleures pour la mise en conserve et la cuisson, car elles ont tendance à être plus dures et plus granuleuses. Ils mûrissent de l'arbre comme des poires européennes. Les types incluent Kieffer, Orient, Comice et Seckel.

Planter des poiriers

Exigences du soleil et du sol

Choisissez un endroit qui fournira à votre poirier le plein soleil et une grande circulation d'air. Lorsque vous magasinez pour un poirier, assurez-vous que la variété que vous choisissez est compatible avec votre zone. Certains poiriers sont plus résistants que d'autres. En règle générale, les poiriers conviennent aux zones 3 à 10. Là encore, il existe tellement de variétés différentes que vous pouvez probablement en trouver une pour presque tous les climats.

Les poires préfèrent un sol limoneux et sablonneux bien drainé avec un pH compris entre 6, 0 et 7, 0.

Pollinisation

De nombreuses variétés de poires ne sont pas autogames, vous aurez donc besoin de deux arbres car elles nécessitent une pollinisation croisée entre les variétés pour porter des fruits. Notez que tous les types ne peuvent pas se polliniser entre eux et certaines variations peuvent s'auto-polliniser. Même alors, avoir deux arbres augmente les chances de réussite de la pollinisation. Vous pouvez utiliser un tableau de pollinisation des poires pour déterminer quels types fonctionnent ensemble.

La croissance des conteneurs

En raison de leur tolérance aux petits espaces, il est possible de cultiver des poires naines en conteneur. Certains poiriers mettent aussi peu de trois ans à porter leurs fruits. Les petites variétés naines sont idéales pour les jardiniers impatients car elles fructifient un peu plus tôt que les arbres de taille régulière.

Plantation

Une fois que vous avez acheté votre arbre fruitier, il est temps de le ramener à la maison. Planifiez votre plantation pour le printemps ou l'hiver pour de meilleurs résultats. Ne vous embêtez pas à fertiliser ou à amender le sol. Creusez un trou deux fois la taille de la motte de racines, pour ne pas avoir à regrouper et à presser les racines.

Sachez que l'endroit que vous choisissez est permanent. Un arbre bien établi sans problème vivra au moins un demi-siècle!

Espacement

Espacez les arbres de taille normale à 20-25 pieds et les arbres nains à 12-15 pieds de distance.

Remarque

Cultiver à partir de graines n'est pas recommandé, vous attendez un moment avant d'obtenir des fruits. C'est possible, mais ne vous attendez pas à récolter sur votre arbre fruitier avant une décennie.

Prendre soin de votre poirier

Voici quelques conseils de base pour prendre soin de votre poirier.

Arrosage

Un arrosage régulier pendant les périodes de sécheresse gardera votre poirier heureux. Donnez de l'eau aux arbres nouvellement plantés 2 à 3 fois par semaine. Les arbres matures peuvent gérer un arrosage moins fréquent, mais assurez-vous de leur donner un trempage profond.

Fertilisation

Fertilisez votre arbre chaque année, mais n'oubliez pas de faire d'abord un test de sol. Utiliser trop d'engrais peut favoriser une croissance rapide qui peut stresser l'arbre. Il peut également provoquer des maladies et décourager la production de fruits.

Élagage

Taillez chaque année pour favoriser la croissance et la production de fruits. Consultez un guide d'élagage pour vous assurer de le faire correctement. Éclaircissez régulièrement les fruits.

Problèmes et solutions du poirier

Voici quelques problèmes que vous pouvez rencontrer lors de la culture des poires.

  • Pas de fleurs ni de fruits - Vous utilisez peut-être trop d'engrais ou votre arbre est trop jeune pour porter des fruits. Une autre possibilité est le manque d'abeilles. Sans abeilles, la pollinisation n'aura pas lieu donc vous n'obtiendrez pas de fruits. Vous devrez peut-être aussi planter un autre arbre à des fins de pollinisation croisée, selon la variété.
  • Pas beaucoup de poires - Si vous remarquez un manque de fruits, il est important de se rappeler que les jeunes arbres ne produiront pas autant de poires que les arbres plus âgés.
  • Feuilles jaunies - Si votre arbre semble plus mauvais pour l'usure, il peut s'agir d'un manque de nutriments ou votre arbre peut avoir été exposé à une maladie.

Oïdium

Un revêtement poudreux blanchâtre sera le premier signe de cette méchante infection fongique. Des conditions trop humides ou une introduction par des ravageurs sont des causes possibles. Utilisez un fongicide pour le traiter.

Pourriture des racines d'Amillaria

Ce champignon transmis par le sol réduit la croissance et l'effondrement des arbres au milieu de l'été. Évitez-le en labourant et en solarisant votre sol un an avant la plantation si cette maladie est courante dans votre région. Vous pouvez également acheter des variétés résistantes, et garder les arbres correctement arrosés et fertilisés les aidera à résister à la maladie.

Feu bactérien

Cette maladie affecte généralement les arbres fruitiers tels que la poire et la pomme. C'est une maladie bactérienne visible sur les tiges et les troncs des plantes. La brûlure empêche la production de fruits en éliminant les fleurs. Les conditions environnementales sont la principale cause de cette maladie.

Il est également important d'éviter de trop fertiliser et de mauvaises techniques d'élagage pour empêcher une croissance rapide et des entailles dans le bois qui peuvent être une porte d'entrée pour l'agent pathogène. Si l'infection est localisée, retirez la branche ou la tige affectée. Le grattage est également possible. Une autre solution consiste à utiliser des produits en cuivre conçus pour contrôler ce type de brûlure.

Pucerons

Ces petits insectes qui aiment attaquer le feuillage sont assez faciles à contrôler. Une forte pulvérisation du tuyau est généralement suffisante pour déloger ces bestioles embêtantes.

Psylle aux poires

Originaire d'Europe, ce ravageur propage des maladies et peut même tuer des arbres. Il peut être contrôlé à l'aide d'une lutte biologique contre les ravageurs. Cette méthode consiste à introduire des insectes prédateurs comme les chrysopes ou les guêpes parasites pour détruire les ravageurs nuisibles. Le contrôle chimique est possible, mais doit être chronométré correctement.

Chancre du printemps

Ces vers squelettiseront les feuilles et pourront grignoter les jeunes fruits. Ils peuvent complètement défolier un petit arbre. Vous pouvez parfois les repérer pendant qu'ils pendent sur des cordes de soie attachées à la canopée de l'arbre. Encouragez les prédateurs naturels comme les oiseaux, les mouches et les guêpes à les garder sous contrôle. Vous pouvez également utiliser des pièges collants au printemps lorsque les femelles pondent leurs œufs.

Plantation d'accompagnement pour les poiriers

Meilleurs compagnons

Vous vous demandez quoi planter à côté de votre poirier? Les meilleures options sont les plantes qui encourageront la pollinisation. Choisissez des fleurs adaptées aux abeilles comme voisines de votre poirier et vous augmenterez les chances d'une récolte abondante de fruits.

  • Soucis
  • Capucines
  • Mélisse
  • Trèfle
  • Pois
  • Des haricots
  • Ail
  • Bourrache
  • Woodruff doux
  • Digitale pourprée

Pires compagnons

Ne plantez rien qui puisse rivaliser pour le soleil, l'eau, les nutriments à côté de votre poirier. Ceci comprend:

  • Patate
  • Herbe
  • Blé
  • Seigle
  • Avoine

Récolte et stockage des poires

N'attendez pas que les poires soient molles et pâteuses pour être récoltées. Les poires européennes et hybrides mûriront à température ambiante. Choisissez des poires asiatiques à maturité maximale. Les poires mûrissent à différents moments selon la variété d'arbre, mais généralement les fruits mûrissent à la fin de l'été ou au début de l'automne.

Ayez un plan avant la récolte. Que ferez-vous de toutes vos poires? Vous aurez un tas de choses à gérer une fois que le fruit aura mûri et sera prêt à cueillir. Laisser des fruits trop longtemps encouragera les écureuils à cueillir dans votre arbre. Demandez à vos amis et à votre famille s'ils veulent des poires et préparez vos recettes!

Conservez les poires au réfrigérateur si vous prévoyez de les manger dans la semaine. Les poires qui viennent d'être cueillies peuvent également être conservées dans un endroit sombre et frais pendant plusieurs semaines.

Êtes-vous impatient d'essayer de cultiver des poires? Avez-vous hérité d'un arbre après avoir acheté une nouvelle propriété? Racontez-nous votre expérience avec ce type d'arbre fruitier. Quelles sont vos façons préférées d'utiliser les poires? Je suis moi-même un suceur de poire danois!