La meilleure façon de lutter contre la mauvaise herbe à tête de chèvre redoutée

Du point de vue des plantes, la mauvaise herbe à tête de chèvre ( Tribulus terrestris) est un super-héros. Les fruits sont couverts d'épines ou de barbes pointues qui l'aident à se répandre rapidement. Il a une racine pivotante profonde, pousse dans un mauvais sol et réensemence comme vous ne le croiriez pas. Vous devez aborder l'usine avec courage et détermination.

La mauvaise herbe à tête de chèvre est parfois appelée puncturevine, tête de chat, épine du diable, bindii ou caltrop. C'est un feuillu annuel qui se réensemence facilement. Non seulement il est difficile à éradiquer, mais il peut aussi empoisonner le bétail et les animaux de compagnie, et si vous avez déjà marché dessus, vous savez que c'est affreux.

Cette mauvaise herbe nuisible est répandue dans les climats plus secs et se trouve largement dans les États du sud-ouest des États-Unis et des montagnes Rocheuses. Il élargit son aire de répartition et a été identifié aussi loin au nord qu'en Colombie-Britannique, au Canada. Certaines communautés sont si désespérées de contrôler l'espèce qu'elles paient une prime d'un dollar par sac poubelle aux personnes qui ramassent les plantes.

Il prospère dans les endroits rocheux et se porte bien sur les bords des routes, les zones de construction et le long des voies ferrées. On le trouve également facilement dans les cours, les pâturages et les champs. Il préfère les sites sablonneux secs et bien drainés à une altitude inférieure à 7 000 pieds.

Habitudes de croissance

Pour se débarrasser de cette mauvaise herbe, il faut en savoir un peu. La mauvaise herbe de la tête de chèvre pousse généralement comme couvre-sol, mais dans des conditions moins favorables, la plante commencera à pousser vers le haut pour rechercher le soleil. Les plantes ont une couronne centrale et les tiges rayonnent en un tapis dense. Les tiges et les feuilles sont couvertes de poils et les branches peuvent pousser à trois pieds de la couronne.

La plante fleurit généralement d'avril à octobre. Après la floraison, la plante forme le fruit épineux. Le fruit lui-même se compose de cinq barbes qui ont plusieurs points épineux. Ils sont assez pointus pour percer votre pied à travers vos chaussures, aplatir un pneu de vélo ou blesser la bouche du bétail.

En plus de tout cela, les bavures sont collantes et s'accrochent aux passants. De cette façon, les graines se dispersent. La tête de chèvre est rustique et prolifique et peut produire entre 200 et 5 000 graines par saison selon les conditions de croissance.

Les graines ont une longue durée de vie et peuvent rester dormantes dans le sol jusqu'à cinq ans. Si tout cela n'était pas assez mauvais, la plante a une longue racine pivotante qui s'enfonce profondément dans le sol.

Une espèce envahissante est une plante ou un animal qui n'est pas originaire de l'endroit où il vit actuellement. Ils surpassent souvent les espèces indigènes, causant des dommages à l'environnement et des pertes économiques pour les agriculteurs.

Goathead est une espèce envahissante originaire de la Méditerranée. Il surpasse facilement les espèces indigènes en les étouffant. Cela provoque un manque de diversité et nuit à la faune. Les plantes et les animaux indigènes ont évolué ensemble et se soutiennent mutuellement, donc quand une espèce envahissante prend le relais, c'est mauvais pour tout l'environnement local.

Préoccupations concernant le bétail et les animaux de compagnie

La mauvaise herbe à tête de chèvre est un danger pour vos animaux. Il peut endommager leur bouche et leur système digestif s'ils mangent accidentellement les bavures pendant le pâturage. En règle générale, le bétail l'évite lorsque d'autres fourrages sont abondants.

Les feuilles sont toxiques pour les animaux lorsqu'elles sont consommées en grande quantité. De plus, il peut provoquer une nécrose de la peau, des lésions oculaires et, dans des cas extrêmes, des décès chez des animaux immatures ou de petite taille.

Les moutons sont particulièrement sensibles aux mauvaises herbes à tête de chèvre, ce qui peut leur donner une réponse photovoltaïque qui se traduit par une sensibilité à la lumière. S'ils ingèrent les feuilles, cela peut provoquer un gonflement des oreilles et des lèvres. Les bavures peuvent également s'emmêler dans la laine, ce qui ruine la qualité des fibres et peut provoquer des lésions cutanées.

Se débarrasser des mauvaises herbes à tête de chèvre

L'élimination des mauvaises herbes à tête de chèvre de votre propriété peut être un défi majeur, mais c'est possible. Votre meilleur pari est d'adopter une approche à plusieurs volets.

Arrêtez la propagation

La première étape pour se débarrasser de la mauvaise herbe à tête de chèvre est de l'empêcher de se reproduire. Ne laissez pas la plante fleurir et ne semez pas. Retirez tous les plants en les tirant, en les labourant, en les brûlant - quoi qu'il en coûte.

La meilleure méthode consiste à retirer manuellement chaque plante. Assurez-vous que le sol est bien arrosé quelques heures à l'avance pour l'ameublir. Utilisez un mouvement de torsion et tirez lentement la plante vers le haut pour vous assurer d'obtenir la racine pivotante ligneuse entière. Jetez-les immédiatement avant que les gousses ne tombent.

Vous pouvez également brûler les plantes. Utilisez un sarcloir à chalumeau au propane pour brûler les plantes jusqu'au sol. Cela peut devoir être fait plusieurs fois car ils peuvent repousser à partir des racines. Assurez-vous de suivre vos lois locales sur la gravure.

Si vous avez la chance de ne pas avoir de mauvaises herbes à tête de chèvre sur votre propriété, vous devez quand même rester vigilant. Les bavures épineuses sont faites pour voyager, et les gens et la faune la répandent sans le savoir.

Prenez des précautions afin de ne pas introduire les bavures dans la maison. Essuyez vos chaussures sur un tapis rugueux à l'extérieur. Si vous avez travaillé dans la cour ou le jardin, enlevez vos chaussures sur le porche ou dans un vestiaire. Vérifiez votre pantalon pour des signes de bavures. Balayez et passez l'aspirateur fréquemment. Vous devrez également vérifier la fourrure de votre animal avant qu'il n'entre et ne saute sur le canapé.

Supprimer les bavures

Ramassez toutes les bavures que vous voyez autour des plantes afin qu'elles ne s'établissent pas dans de nouvelles plantes. Vous voudrez une paire de gants en cuir épais lorsque vous traitez avec les bavures.

Une astuce astucieuse consiste à utiliser un morceau de vieux tapis pour collecter les bavures. Appuyez simplement le tapis sur le sol pour que les bavures s'y collent. Ensuite, jetez le tapis.

Pailler votre jardin

Paillis pour aider à supprimer les mauvaises herbes de la tête de chèvre. Votre paillis doit être épais d'au moins trois pouces d'épaisseur. La paille ou les copeaux de bois fonctionnent mieux.

Ajouter des plantes indigènes dominantes

Après avoir éliminé les mauvaises herbes à tête de chèvre, vous pouvez réensemencer ou planter avec une forte herbe ou fleur indigène. Si vous êtes dans le sud-ouest, la mauve du désert est une belle fleur sauvage facile à cultiver qui peut rivaliser avec les mauvaises herbes à tête de chèvre.

St. Augustine est une bonne herbe à feuilles larges à essayer, ainsi que du buffalograss, du grama bleu, du grama noir ou du tobosagrass.

Introduire les charançons de la vigne

Vous pouvez acheter des charançons de la vigne auprès de sociétés d'approvisionnement biologique, mais cette méthode présente plusieurs inconvénients. Les charançons sont sensibles à l'emplacement et peuvent ne pas survivre si vous les achetez dans une entreprise éloignée.

Il existe deux organismes de lutte biologique différents que vous pouvez acheter. Il s'agit d'un charançon nourricier ( Microlarinus lareynii ) et d'un charançon minier des tiges et des cimes ( Microlarinus lypriformis ). Utilisez les deux pour le contrôle le plus efficace.

Les charançons qui nourrissent les graines pondent leurs œufs dans les bavures. Lorsqu'elles éclosent, les larves mangent la gousse dans la bavure, les tuant efficacement. Les charançons de la tige et de la couronne attaquent la base de la plante, retardant sa croissance.

Le taux de réussite avec eux est mitigé. Les insectes de lutte biologique ne continueront à vivre que dans des zones où les populations de la plante hôte sont élevées et peuvent les soutenir. Assurez-vous également qu'ils ne nuiront pas aux autres plantes de votre voisinage.

Contactez votre agent de vulgarisation pour voir si cela peut valoir la peine dans votre région.

Contrôle chimique

Vous pouvez pulvériser des mauvaises herbes sur la tête de chèvre après leur émergence au printemps avec un désherbant chimique. Une fois qu'ils ont fleuri ou semé, il vaut mieux utiliser l'une des autres méthodes.

Remèdes maison

Les remèdes maison ont des critiques mitigées, mais les sels d'Epsom et le vinaigre blanc sont une méthode à essayer. L'herbe n'aime pas le vinaigre acide. Mélanger 1/2 tasse de sels d'Epsom et 1/2 tasse de vinaigre blanc dans un gallon d'eau. Versez sur les plantes pour qu'il sature le sol. Les agents d'extension signalent que cela peut fonctionner sur de petits correctifs mais ne sont pas un moyen globalement efficace de résoudre le problème.

Retrait d'une colonne vertébrale

Malgré tous vos efforts, vous pouvez vous retrouver à marcher sur une colonne vertébrale de chèvre. La boiterie peut survenir chez les animaux qui marchent sur les épines, qui s'enfoncent dans les sabots ou les pattes. Les épines passeront à travers une chaussure à semelle souple et seront assassinées pieds nus.

Pour retirer une colonne vertébrale, tirez-la tout droit dans la direction où elle est entrée. Lavez la zone avec du peroxyde d'hydrogène. Vous pouvez également tamponner de la crème antibiotique, de l'aloès, de la consoude ou de l'hamamélis. Surveillez la ponction pour détecter des signes d'infection.

Ne perdez pas espoir

Il n'est pas facile de se débarrasser de la tête de chèvre, nous n'allons pas mentir. Mais si vous continuez, c'est possible. Essayez une combinaison de ces techniques et vous aurez votre problème sous contrôle en un rien de temps.