Chèvres Lamancha américaines: informations sur la race, caractéristiques, élevage et soins

Si vous achetez un article via des liens sur cette page, nous pouvons gagner une commission. Notre contenu éditorial n'est pas influencé par les commissions. Lisez la divulgation complète.

Si vous songez à ramener à la maison une chèvre laitière sympathique, coopérative, à longue traite et adorable, les chèvres LaMancha américaines pourraient être la race parfaite pour vous.

Beaucoup d'entre nous pensent à l'homme de LaMancha, ou Don Quichotte, quand nous entendons le mot «LaMancha». Ce qui, bien sûr, conduit alors à l'hypothèse que les chèvres LaMancha doivent être d'origine espagnole. Cependant, l'Américain LaMancha, également appelé simplement LaMancha ou Lamancha, est la seule race de chèvre laitière développée aux États-Unis.

Les LaManchas ont été élevés par Eula Fay, en Californie, à partir de 1927 environ. Ils sont devenus une race de chèvre officiellement reconnue en 1958. La race telle que nous la connaissons aujourd'hui est très probablement développée à partir de croisements de chèvres espagnoles, Toggenburg, alpines et nubiennes. Cependant, des chèvres à oreilles courtes d'une ferme de LaMancha ont été présentées à l'Exposition universelle de 1904.

Donc, dans un peu de confusion, l'adresse de la ferme a évolué pour devenir le nom de la race. Après cela, ces chèvres à oreilles courtes aux origines nettement multiculturelles sont devenues les LaManchas.

Normes de race des chèvres américaines LaMancha

Aujourd'hui, les chèvres laitières LaMancha sont facilement reconnaissables à leurs oreilles de style gopher ou elfin. Selon l'American Dairy Goat Association (ADGA), les normes d'oreille exactes pour l'acceptation de la race sont les suivantes:

  • Oreille de Gopher: une longueur maximale approximative d'un pouce (2, 54 cm) mais de préférence inexistante et avec très peu ou pas de cartilage. L'extrémité de l'oreille doit être tournée vers le haut ou vers le bas. C'est le seul type d'oreille qui rendra les dollars éligibles à l'enregistrement.
  • Oreille d'elfe: Une longueur maximale approximative de deux pouces (5, 08 cm) est autorisée, l'extrémité de l'oreille doit être tournée vers le haut ou vers le bas et le cartilage formant la petite oreille est autorisé.

Les femelles matures doivent peser au moins 130 livres et mesurer au moins 28 pouces au garrot. Les mâles doivent peser au moins 155 livres et tenir au moins 30 pouces au garrot. Au-delà de ces exigences minimales de base, cependant, les LaManchas ont tendance à varier un peu en hauteur et en poids en fonction de leur lignée.

Ils peuvent venir dans n'importe quelle couleur tant qu'ils ont des manteaux élégants et courts. Des attributs tels qu'une bonne fixation du pis, un dos droit, des jambes solides et une apparence élégante sont également appréciés.

Caractéristiques typiques

Au-delà de ces exigences de base nécessaires pour être considérés comme faisant partie de la race, les chèvres LaManchas bien élevées ont également d'autres qualités exceptionnelles qui les rendent excellentes pour une utilisation en tant que chèvres laitières sur la ferme.

Voici ce que vous pouvez attendre de LaManchas qui sont à la hauteur de leur plein potentiel de race.

1. Production laitière

Les LaManchas peuvent avoir une très bonne production laitière et une teneur relativement élevée en matières grasses laitières. Un bon LaMancha laitier sera en moyenne d'environ 2100 livres de lait dans une période de lait de 284 jours. Cela se traduit par environ 2 / 3ème à 3 / 4ème de gallon de lait par jour. Le pic de production a tendance à commencer environ 4 à 6 semaines après la blague.

Pour la production globale et la matière grasse laitière, LaManchas est très proche de la race Oberhasli. Ils ne sont généralement pas aussi productifs que les Alpes ou les Saanens. Cependant, ils ont tendance à avoir une teneur moyenne en matières grasses laitières plus élevée, d'environ 4% contre 3, 4%, par rapport à ces races à production plus élevée. Leur production laitière typique est plus importante, mais pas aussi élevée en matières grasses laitières que les Nubiens.

De plus, les LaManchas productives sont régulièrement traites pendant au moins deux ans avec une bonne production de lait continue. Ce temps plus long entre les rafraîchissements peut réduire les coûts de reproduction et les complications. De plus, cela signifie moins de temps de traite perdu en raison des grossesses.

2. Rusticité

Bien que la race LaMancha ait été perfectionnée aux États-Unis, la race a probablement des ancêtres espagnols. On pense que les parents fondateurs des chèvres LaMancha d'aujourd'hui ont été initialement amenés aux États-Unis par des missionnaires espagnols et ont été spécifiquement choisis pour leur résistance.

La rusticité des LaManchas est encore typique de la race aujourd'hui. Ils sont censés maintenir une bonne production de lait même dans des conditions difficiles. Ils sont également considérés comme adaptés à presque tous les climats. Cependant, en raison de leur pelage court, ils auront besoin d'une protection contre le froid.

Bien que les LaManchas n'aient pas les mêmes risques d'engelures que les chèvres à oreilles tombantes comme les Nubiens, leur manque de couverture d'oreille signifie qu'elles ont besoin d'une protection appropriée contre les éléments.

3. Potentiel de double utilité

Bien que les LaManchas soient principalement considérées comme une race de chèvre laitière, certaines lignées de race ont tendance à devenir trapues et peuvent également être utilisées comme source potentielle de viande.

4. Tempérament

Comme toutes les bonnes chèvres laitières, LaManchas a tendance à être facile à travailler sur le stand de lait. Ils peuvent également être très affectueux s'ils sont bien socialisés.

Ils sont connus pour être curieux, alertes et intelligents. Parce qu'ils peuvent être si intelligents et aimer être avec les gens, cette race a besoin de bonnes clôtures solides pour rester en place. Ils font également un bon match pour le type de propriétaires de chèvres qui passent beaucoup de temps à caresser et à aimer leurs chèvres.

Élevage de LaManchas

Étant donné que les chèvres américaines LaMancha sont principalement une race laitière, vous devrez les élever régulièrement pour maintenir leur flux de lait. Voici quelques détails que vous voudrez savoir sur l'élevage LaMancha.

1. Saison des amours

Les chèvres LaMancha sont des reproductrices saisonnières. Aux États-Unis, leur saison d'accouplement typique peut s'étendre de septembre à mars, selon le climat.

Certains propriétaires signalent que les fenêtres de reproduction pour LaManchas ont tendance à durer environ trois mois seulement après leur démarrage. Ainsi, l'identification des signes d'œstrus peut être encore plus critique avec cette race.

Certains LaManchas peuvent passer de 2 à 4 ans entre les rafraîchissements et maintenir une bonne production de lait. Si la production à long terme est importante pour vous, assurez-vous que l'éleveur chez qui vous achetez a une expérience éprouvée de longue production dans la lignée que vous envisagez.

2. Enfants

Comme la plupart des chèvres laitières de taille normale, LaManchas peut avoir 1 à 3 enfants chaque saison. Généralement, est-ce que les jumeaux sont considérés comme idéaux pour la production laitière.

Les poids à la naissance pour les enfants LaMancha varient généralement entre 5 et 9 livres. L'âge de la biche et le nombre d'enfants nés ont un impact significatif sur le poids à la naissance.

Les enfants ont tendance à gagner environ 10 à 12 livres par mois. À environ six mois, les enfants de LaMancha auraient généralement entre 60 et 80 livres.

Les femelles peuvent être sexuellement matures dès trois mois. Ils peuvent être prêts à se reproduire dès l'âge de 7 à 8 mois. Cependant, il est généralement conseillé d'attendre qu'une chèvre atteigne au moins 80% de son poids adulte avant de se reproduire.

Les bouclés peuvent être prêts à se reproduire dès six mois. Cependant, il y a beaucoup d'histoires anecdotiques sur les mâles LaMancha qui sont un peu plus lents à se développer. À ce titre, certains éleveurs attendront que les mâles aient plus d'un an pour les utiliser au service de leur population de biches.

3. Détails génétiques

Voici également quelques considérations génétiques à garder à l'esprit lors de l'examen des chèvres LaMancha américaines.

- Gènes interrogés

La génétique polluée (naturellement sans corne) est présente dans les lignées de race LaMancha depuis leurs premiers enregistrements en 1958. Il existe également de nombreux éleveurs LaMancha spécialisés dans les enfants sondés. Cependant, il existe également de nombreuses références aux gènes interrogés transmis de manière moins cohérente aux enfants LaMancha que dans certaines autres races.

- Oreilles requises

Les mâles ne peuvent être enregistrés comme LaManchas que s'ils affichent le style d'oreille de type gopher. En effet, l'élevage d'une biche à oreilles d'elfe à un mâle à oreilles d'elfe peut parfois avoir pour résultat que les enfants ont des oreilles de chèvre dressées qui les disqualifieront de l'enregistrement en tant que LaManchas.

Les femelles aux oreilles d'elfe peuvent être enregistrées. Cependant, si l'oreille se replie ou dépasse la longueur requise de 2 pouces, ils sont disqualifiés de l'enregistrement.

- Nez romains

Les nez romains sont considérés comme un défaut chez les chèvres LaMancha. Les LaMancha avaient probablement un héritage nubien au début de leur histoire de reproduction, et cela arrive donc parfois.

- Wattles

Les chèvres LaMancha américaines, comme beaucoup d'autres chèvres laitières, ont environ 50/50 de chances d'avoir des caroncules. Personne ne sait exactement pourquoi les caroncules se développent chez certaines chèvres et pas chez d'autres. Les Wattles ne semblent pas non plus être une qualité qui peut être élevée ou retirée des chèvres.

Une étude a conclu que les caroncules pourraient indiquer un plus grand potentiel de production de lait. Cependant, de nombreux éleveurs sont en désaccord avec ces résultats.

4. Tatouage de queue

Les chèvres sont généralement suivies par marquage auriculaire. Cependant, en raison du manque de cartilage auriculaire pour cette race, les tatouages ​​LaMancha sont généralement placés dans la zone de la queue.

5. Nécessité Buck

Étant donné que LaManchas n'a pas à être élevé chaque année pour produire de grandes quantités de lait, tous les propriétaires ne conservent pas leur propre argent LaMancha. L'insémination artificielle (IA) semble être un peu plus courante pour LaManchas que pour certaines des autres races laitières.

Prendre soin de la LaMancha américaine

Comme toutes les chèvres, les LaManchas sont des animaux de troupeau et nécessitent une compagnie constante des autres chèvres. Comme les chèvres naines nigérianes, elles aiment également passer du temps avec les gens. Ils sont souvent presque comme des animaux de compagnie dans leur désir d'être avec leurs propriétaires et de leur plaire.

En tant que tels, ils travaillent souvent bien dans les troupeaux des petites exploitations ou des fermes où ils sont traités comme des membres de la famille.

1. Besoins alimentaires et nutritionnels

Les chèvres LaMancha ont les mêmes besoins alimentaires de base que les autres chèvres. L'accès aux pâturages, au foin, aux céréales et à d'autres sources d'alimentation peut tous être utilisés pour fournir une nutrition suffisante.

Cette race produit mieux du lait sur un fourrage limité que certaines autres chèvres laitières. Cependant, pour la santé à long terme, assurer des quantités quotidiennes de protéines de 16 à 18% est toujours extrêmement important. L'accès libre choix aux mélanges minéraux, formulés pour les chèvres, est également recommandé.

Les chèvres laitières ont également besoin d'un peu plus d'eau que les autres chèvres. Donner un accès gratuit à l'eau douce est essentiel à une bonne santé.

2. Logement et clôture

Les LaManchas ont besoin d'une protection contre les précipitations et le vent. Les abris à trois côtés peuvent fonctionner dans des climats doux. Pour les endroits où les conditions sont froides en hiver ou en été, une meilleure protection est nécessaire.

La production de lait peut souffrir lorsque les températures dépassent 80 ° F. Créer des emplacements ombragés ou offrir une protection de l'étable avec un bon flux d'air peut garder LaManchas confortable pour que la production de lait reste élevée.

Dans les endroits froids, des enclos complets et une literie chaude peuvent rendre LaManchas plus confortable. Cela peut également réduire le stress lié au froid et assurer une production de lait continue pendant une période de deux ans.

Une clôture robuste est requise si vous devez enfermer vos chèvres pour protéger d'autres parties de votre paysage ou pour les protéger des prédateurs.

3. Problèmes de santé et soins

Comme toutes les chèvres, les chèvres américaines LaMancha peuvent être sujettes à des problèmes de parasites. L'utilisation du pâturage en rotation et d'autres techniques de gestion des pâturages peut réduire le risque d'infestations. Fournir une bonne nutrition et un logement propre est également essentiel pour gérer les charges parasitaires.

Des inspections de routine de la santé pour détecter les premiers signes de symptômes liés aux parasites, comme la surveillance de la qualité du pelage et la surveillance des signes d'anémie sont encouragées.

Les oreilles de LaMancha doivent également être vérifiées régulièrement et nettoyées si nécessaire pour prévenir l'infection.

4. Toilettage

Étant donné que les chèvres LaMancha américaines sont souvent gardées comme animaux de compagnie et ne peuvent pas se déplacer librement sur de longues distances, leurs sabots peuvent nécessiter un entretien plus régulier. Inspectez souvent les sabots et coupez au besoin.

La plupart des chèvres toiletteront leur pelage en se frottant sur les arbres et les clôtures. Ainsi, le brossage des chèvres n'est pas nécessaire. Mais les chèvres LaMancha ont tendance à vraiment aimer être brossées.

5. Formation

Les chèvres laitières LaMancha devront être formées au lait. Cela implique généralement de les acclimater à l'utilisation d'un stand de lait et de passer outre leur désir de «vous sevrer» lorsque vous en prenez trop.

Alternatives à LaMancha

Juste au cas où ces beautés aux oreilles d'elfe à longue traite ne sont pas pour vous, il existe plusieurs autres excellentes races de lait parmi lesquelles choisir.

1. Oberhalsi

En termes de quantité de lait et de taille de chèvre, la race de chèvre Oberhalsi pourrait constituer une excellente option. La chèvre Oberhalsi est un peu plus nomade par nature que les LaManchas et peut mieux fonctionner si vous voulez plus de chèvres indépendantes.

2. Alpine

La chèvre laitière alpine est un autre excellent choix si vous avez besoin d'un peu plus de production de lait que celle typique de LaMancha. Leur matière grasse laitière est un peu plus faible, mais reste bien adaptée à la fabrication de fromage, de yaourt, de crème glacée, etc.

3. Saanen

La Saanen est une autre excellente chèvre laitière si vous voulez des oreilles de type plus traditionnel. Ces chèvres sont blanches et faciles à repérer dans les pâturages. Cependant, ils auront besoin d'une protection contre l'ombre pendant les périodes de soleil intense.

4. Mini-Manchas

Les «mini-manchas», comme à LaMancha, croisées avec les mâles nains nigérians, sont parfois utilisées comme animaux de compagnie ou chèvres laitières. Il existe même des clubs et des associations pour les passionnés de Mini-Mancha.

Faits amusants sur les chèvres LaMancha

Les LaManchas sont aujourd'hui reconnus par leurs oreilles adorables. Cependant, ces fameuses oreilles de gopher et d'elfe n'étaient pas à l'origine tenues de respecter le standard de la race lors de sa création en 1958.

Vers 1960, le standard de race a été mis à jour pour inclure quatre types d'oreille distincts. Puis, dans les années 1980, il a été mis à jour à nouveau pour limiter les enregistrements aux deux types détaillés plus haut.

Si vous voulez en savoir le plus possible sur l'évolution des chèvres à oreilles courtes, consultez « Le conte de l'oreille » de Barbara Backus. Elle est un éleveur de chèvres LaMancha qui a fait de grands efforts pour percer les mythes et les mystères de la naissance de ces adorables formes d'oreille.

Conclusion

La race LaMancha n'est peut-être pas entièrement espagnole comme son nom l'indique. Mais ils sont tout à fait merveilleux d'avoir dans une laiterie familiale. Si des chèvres aimables, une bonne teneur en matières grasses et plus de lait avec moins d'élevage sont quelques-uns de vos objectifs, alors LaManachas pourrait être un choix parfait pour vous!